Accueil

De la chanson… Mais pas seulement.

La Cie se penche vers ce qu’il y a derrière, en dessous, à côté de la chanson. Ses représentations, ses histoires, ses origines… ce qui fait qu’une chanson est plus qu’une chanson.

Chaque chanson a sa part d’humanité, ce qui fait de la chanson un reflet de nos vies, de nos époques, de nos espoirs… parfois déçus. Nous cherchons, explorons, triturons cette part d’humain, pour redonner de nouveaux sens aux chansons.


L’équipe artistique

 

Maxime OTTINGER (Alias Max Ollier)

Direction artistique, Chant, Percussions

Maxime étudie la batterie dès l’âge de 12 ans en cours particuliers, puis il découvre les percussions latines à l’École des Musiques Actuelles de Nancy avec Pierre Bon, puis Jacques Tellitocci pendant trois ans. Il continue sa formation et se diversifie vers d’autres percussions digitales en autodidacte et au gré des rencontres. Il travaille la technique vocale depuis 2012 avec Joanna Hinde du Chœur de l’opéra de Nancy.

En 2010 il joue des percussions dans les Airs Traditionnels du Pays de ma Tête, puis rapidement mêle sa voix avec celle de Charlène Ploner et crée avec elle la Cie Le Pays de ma Tête. En 2015, il construit pour la Cie Le Pays de ma Tête la Cucurbit’à sons et participe à l’écriture musicale de l’entre-sort.

Depuis 2014, il promène la valise de son propre spectacle : Max Ollier, Colporteur de Chansons à Souvenirs, de rues en salles. Son nom de scène se transforme en nom de compagnie pour bâtir de nouveaux projets à partir de 2017, autour de la chanson et de ses projections…

Thomas VALENTIN

Piano, Arrangements

Titulaire en 2008 d’un DEM de piano Jazz au conservatoire de Strasbourg, il a étudié le piano jazz avec Benjamin Moussay, Stéphane Oliva et Eric Watson. En 2007, il fonde la compagnie Scène Musicale Mobile avec Alexis Thépot et Jeanne Barbieri et créé des spectacles mêlant théâtre, musique, arts plastiques et cirque : Camerata Musica, Madame S’éclate, Le Débat Déraille, La Marquise Fissurée ; des installations sonores : Chez Lucille, L’Oreille du Prince ; des sons et lumière : Lueur, Meunier tu dors, des spectacles de rue : Néo Noé, Le Cabaret Déluge.

Par ailleurs il compose la musique pour 2 courts-métrages de Bastien Simon : Aujourd’hui 16 janvier et L’art de la Chute. Depuis 2013, il est pianiste arrangeur et accompagnateur des chansons de Paul : EP Des routes sorti en 2014 ; Album Tout est fini depuis le début sorti en automne 2016. Depuis 2015, il travaille en tant que musicien-mécano sur les entre-sorts de rue avec la compagnie Rue de la Casse.

René LE BORGNE

Batterie, Percussions, Bruitages

Il étudie la batterie et la musique d’ensemble à l’ENM de la ville d’Avray puis au conservatoire de Bagnolet. Musicien multi-facettes, il passe du free rock à la chanson française, de l’improvisation au théâtre musical, de la musique contemporaine aux installations sonores, de la vibration au son, du chuchotement au silence. Il collabore à de nombreux projets et à de nombreuses rencontres artistiques alliant cette pluralité.

Direction artistique de Pagaille, Orchestre d’Improvisation à géométrie variable créé en 1997. Collaborations théâtrales : Cie Les crieurs de nuit : Biederman et les incendiaires , Popper , A Trois … Cie La Mazurka du sang noir : Le printemps. Participation à divers projets, EPO, L’archipel Nocturne, Fafa Mali, Recstop, La confidence des oiseaux… Nombreuses collaborations : Tania Pividori, Oliver Lake, Guy Constant, Yannick Herpin, Jean-Marc Montera, Isabelle Aubert, Sophie Agnel, Keith Rowe, Dominique Clément, Annick Nozati, Fred Van Hove,…